F.A.Q

Trouvez toutes les réponses à vos questions,

ou bien contactez nous directement.

Il n’y a aucune accoutumance. Le Bol d’air® favorise un processus d’amélioration de l’état général. En fait, comme on se sent mieux, on a plutôt tendance à oublier les séances.

Le Bol d’air Jacquier® n’est pas un médicament. Il apporte une réponse sans danger à la sous oxygénation dont nous souffrons tous à des degrés divers. Il est en total accord avec les autres méthodes de santé (alimentation saine et équilibrée, compléments alimentaires, vitamines, allopathie, homéopathie…). L’ensemble des théories de René Jacquier, à l’origine du Bol d’air®, a fait l’objet d’un ouvrage De l’Atome à la Vie, sélectionné prioritairement en 1962 sous la rubrique « Science et Médecine » des Tables des ouvrages recensés et sélectionnés pour les bibliothèques de l’enseignement public (arrêté du 28 février 1951). Les résultats obtenus par l’appareil ont fait sa notoriété, et il existe de nombreux témoignages de médecins et de particuliers rendant compte de son efficacité. Mais c’est seulement sur des bases scientifiques modernes que l’on peut asseoir une publicité très détaillée. Holiste® a donc entamé des travaux qui viennent valider les anciens (voir les travaux scientifiques). Les résultats obtenus ont permis plusieurs publications et présentations à des congrès mondiaux et européens. Ainsi, il est maintenant démontré qu’il s’agit bien d’une oxygénation qui stimule l’activité anti-radicalaire de la cellule.

Le Bol d’air® ne doit pas être utilisé par des personnes souffrant d’allergie à la térébenthine, d’épilepsie terpène dépendante et de convulsion. Il est toujours conseillé de commencer par de courtes séances et de procéder progressivement, notamment dans les cas d’asthme, spasmophilie, allergie et hyperthyroïdie. Il est préférable de ne pas utiliser le Bol d’air chez les femmes enceintes et allaitantes, ni chez les enfants de moins de 36 mois. Le Bol d’air®ne remplace pas vos traitements habituels ; demandez l’avis à votre médecin.

L’entretien est très simple et absolument indispensable. Un nettoyage régulier de la verrerie est nécessaire (toutes les 3 à 4 semaines), à chaque changement d’Orésine®, ou à chaque fin de cure. Il est important de bien rincer les 2 flacons avec le composé Orésine® neuf, voire de les faire tremper dans de l’alcool à 70° s’ils sont très collants et difficiles à nettoyer. Ensuite, il est impératif de rincer les flacons à l’eau courante et de les faire sécher complètement avant une nouvelle utilisation. Un mode d’emploi très complet vous est fourni avec l’appareil et des vidéos de nettoyage sont disponibles sur le site.

Surtout pas ! Le Bol d’air® agit parfaitement en complément des traitements prescrits par votre médecin et vous permet d’être plus réceptif à leurs bienfaits.

L’investissement peut paraître important mais le coût de fonctionnement est dérisoire. Une séance revient à moins de 0,08 € (soit trois fois moins chère qu’une gélule de complément alimentaire). De plus, toute une famille peut en profiter pendant des années, en évitant beaucoup d’autres formes de médications. À la fois concepteur, fabricant et développeur, nous souhaitons que cette méthode, originale et exceptionnelle dans ses résultats, devienne accessible à tous. Nous avons fait de nombreux efforts pour que les appareils soient plus pratiques, plus performants et moins chers. Ce sont des appareils techniquement complexes, comportant des éléments nobles souvent fabriqués à l’unité. Nous avons choisi de maintenir une production française qui reste encore semi-artisanale. Bien sûr, il est possible que le Bol d’air Jacquier® puisse vous paraître encore trop cher, aussi nous vous rappelons que vous pouvez faire des cures chez un praticien de santé (plus de 700 centres en France, 2500 professionnels qui nous font confiance) ou bien opter pour un système de location d’un mois.

En principe, la durée de vie d’un appareil n’est limitée qu’en cas de mauvais usage et manque d’entretien de celui-ci, c’est à dire en cas de changement irrégulier du composé terpénique Orésine® et en absence de nettoyage de la verrerie. En tant que fabriquant, nous sommes à votre service pour régler dans les meilleurs délais tout problème de dysfonctionnement des appareils Bol d’air®.

Seule la verrerie est fragile et nécessite une manipulation minutieuse. Pour favoriser le coulissement des différentes pièces, un lubrifiant est proposé gratuitement. Pour en obtenir, il suffit de nous contacter.

Parce que ce n’est pas un dispositif médical et qu’il n’entre pas dans la législation sur ce type de produits. Cependant, le Bol d’air® en tant que méthode naturelle est un des piliers de la médecine intégrative, utilisée à ce titre dans des cliniques et centres spécialisés en complément de soin. D’autres part, certaines mutuelles commencent à prendre en charge une partie des cures de Bol d’air®.

Concernant le décret du Journal Officiel d’août 2003 largement diffusé sur internet, nous tenons à faire le point. Il ne nous interdit pas de fabriquer, de vendre ni de faire de la publicité sur le Bol d’air®, mais seulement d’utiliser des revendications basées sur des preuves scientifiques jugées à l’époque insuffisantes : les travaux antérieurs aux années 80 pour justifier d’une allégation étant considérés comme obsolètes, et les témoignages de médecins comme anecdotiques.

Depuis 2003, nous avons entamé une démarche scientifique pluridisciplinaire avec des méthodes modernes et officiellement reconnues, et dont nous communiquons régulièrement les résultats et publications. Dans notre démarche, nous avons le soutien de nombreux partenaires, comme l’ANVAR-OSEO (Ministère de la Recherche), la DRIRE, le FEDER (Europe).