L’IMPORTANCE DE L’OXYGENE

SUIS-JE EN MANQUE D’OXYGENE ?

Nous sommes pratiquement tous en état d’hypoxie, soit ponctuellement, soit de façon chronique. C’est bien sûr le cas pour des personnes souffrant de maladies respiratoires (asthmatiques, bronchiteux, insuffisants respiratoires, emphysémateux…), mais pas seulement. Certaines maladies métaboliques, comme par exemple l’obésité, sont liées à l’hypoxie : plus nous sommes en surpoids, moins nos cellules ont d’oxygène à disposition. S’ajoutent à ce sombre tableau les conditions de vie générale (stress, pollution, mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie, tabagisme…), ou des états transitoires ; les courbatures, par exemple, indiquent que votre muscle douloureux a manqué d’oxygène.

molecule-boldair

QUELLES PEUVENT-ÊTRE LES CONSÉQUENCES D’UN MANQUE D’OXYGENE POUR MA SANTÉ ?

Elles sont trop nombreuses pour être toutes citées. Par exemple, si vous ronflez, vous absorbez moins d’oxygène et vous risquez d’avoir plus de fatigue, donc plus d’inattention et d’accidents ; vous avez plus de risques de maladies cardio-vasculaires, d’hypertension artérielle, de diabète … Chez l’enfant (ils ronflent eux aussi !), les risques de troubles du comportement, d’hyperactivité, des difficultés d’apprentissage et de concentration augmentent. Chez les femmes enceintes souffrant d’une hypoxie, les bébés risquent un poids de naissance plus faible que la normale et les mères ont plus de malchance d’avoir une pré-éclampsie. Le manque d’oxygène altère le métabolisme, facilite le dépôt des déchets, influence négativement le moral…

respirer-boldair

L’oxygène est à la base de l’énergie nécessaire au moindre de nos mouvements ou battements cardiaques. Il est impliqué dans des réactions aussi essentielles qu’éliminer les polluants, les médicaments, les produits cancérigènes, l’alcool, les drogues ou les organismes pathogènes. Il intervient dans divers processus enzymatiques lors de la transformation du cholestérol en hormones (œstrogènes, testostérone, cortisol, aldostérone, DHEA). Il a une action anti-infectieuse et des effets positifs sur la cicatrisation et les œdèmes.

Le Bol d’air Jacquier® ne génère pas d’oxygène, n’est ni un diffuseur d’huiles essentielles ni un ioniseur d’air. Il s’agit d’un complément respiratoire. Il transforme les pinènes issus de la résine de pin des Landes en super transporteurs d’oxygène. Une brève inhalation via le Bol d’air Jacquier® initie un processus de régénération, protège de la sous oxygénation pendant plusieurs heures et augmente nos capacités de défenses anti-radicalaires .