LES RADICAUX LIBRES ET LE STRESS OXYDATIF

QUELLE RELATION Y A-T-IL ENTRE L’OXYGENE ET LES RADICAUX LIBRES ?

En biologie, c’est l’équilibre qui compte : l’excès comme le manque d’oxygène sont tous deux à l’origine de la création anormale de radicaux libres. Le système de défense de l’organisme est débordé, et c’est le stress oxydatif

Les radicaux libres sont des sortes de « ciseaux chimiques » extrêmement réactifs. Ils « attaquent » les premières molécules qu’ils rencontrent, bonnes ou mauvaises. Ce sont des armes à double tranchant : d’un côté, ils éliminent les microbes pathogènes ou les cellules tumorales, mais de l’autre ils peuvent détruire les tissus organiques et devenir cancérigènes.

schema_stress-boldair

Nos cellules fabriquent des radicaux libres en permanence, du seul fait de vivre et de fonctionner normalement. En faibles quantités, ils sont bénéfiques, en permettant à l’organisme de lutter contre les microbes pathogènes et les cellules tumorales. En fortes quantités, les radicaux libres sont dangereux. Ils sont à l’origine du vieillissement et de très nombreuses maladies dégénératives, allergies, anoxie tissulaire, arthrite rhumatoïde, asthme, athérosclérose, brûlures, cancer, cataracte, cirrhose, colite ulcérante, diabète sucré, emphysème, fibrose kystique et pulmonaire, hémochromatose idiopathique, infection au VIH, lésion de reperfusion post-ischémique, maladies dégénératives comme Alzheimer, Crohn, Parkinson, sclérose latérale amyotrophique, syndrome de détresse respiratoire chez l’adulte, varices …

Toutefois, elles sont aptes à s’en protéger en fabriquant des substances neutralisantes, comme par exemple la superoxyde dismutase (SOD). Une autre source anti-radicalaire pour l’organisme se trouve dans l’alimentation, comme les vitamines E, C…

Naturellement les cellules fabriquent des radicaux libres et possèdent un système de défense anti radicalaire efficace. Mais il arrive que ce système soit débordé : c’est ce qui est appelé le « stress oxydatif ».

LE BOL D’AIR JACQUIER® EST-IL A L’ORIGINE DES RADICAUX LIBRES DANS L’ORGANISME ?

Non, et cela est scientifiquement prouvé par le test KRL. Ce test international, enregistré auprès du Ministère de la Santé et de la CEE, consiste à soumettre des cellules à une violente attaque de radicaux libres. Plus les cellules sont issues d’individus en bonne santé, plus elles résistent. Il est prouvé, par ce test, qu’en présence de la fraction volatile du Bol d’air Jacquier® (soit ce que vous respirez), les cellules résistent 25 % plus longtemps que sans Bol d’air Jacquier® !